sexta-feira, 3 de fevereiro de 2017

CHRISTOPHE: LES ANNÉES AZ (1964-1966)


Daniel Bevilacqua est né le 13 octobre 1945 à Juvisy-sur-Orge en banlieue parisienne. Il est le fils d'un entrepreneur en maçonnerie d'origine italienne. Le jeune Daniel est parfaitement rebelle à la vie scolaire dans laquelle il s'ennuie. Il va donc écumer les pensions et fréquenter pas moins d'une dizaine de lycées jusque vers ses 16 ans. Il connaît ses premières émotions musicales vers 8 ans. Edith Piaf et Gilbert Bécaud sont ses premières idoles, bientôt supplantés par le blues, véritable révélation pour l'adolescent: il découvre Robert Johnson et surtout John Lee Hooker. Bien plus tard, il collectionnera les 78 tours de blues. A la fin des années 50, il reçoit de plein fouet la vague rock'n'roll, les Bill Haley, Little Richard et évidemment Elvis Presley. La musique est devenu sa passion, il joue d'ailleurs de l'harmonica et de la guitare. Daniel Bevilacqua crée son premier groupe en 61, Danny Baby et les Hooligans. Il reprennent Gene Vincent, ou des standards rock'n'roll comme "Heartbreak Hotel". Il est chanteur-guitariste.


En 64, il enregistre son premier 45 tours sur le label de la célèbre salle parisienne, Golf Drouot. "Reviens Sophie", inspirée par la musique noire américaine passe totalement inaperçu. Il faut en fait attendre 1965 et la sortie de "Aline" sous le pseudonyme de Christophe pour voir arriver le succès. En ce qui concerne ce slow de l'été, il s'agirait plus d'un raz-de-marée car ce sont quelques 1 million d'exemplaires de ce 45 tours sorti chez Disc'AZ qui sont vendus. La même année, Christophe chante "Les Marionnettes", nouveau grand succès. Il récidive avec "J'ai Entendu la Mer" en 66. A l’époque, Christophe arbore plutôt un style de minet séducteur. Sa carrière semble alors faite comme ses marionnettes de ficelle et de papier. Il quitte Disc'AZ, change son style et commence toute une autre carrière. C'est la fin du période yé-yé et des chansons de coeur. Mais seront cettes années qui tous les teenagers de l'époque garderont dans ses mémoires. Comme votre ami souris, aussi, qui a réuni pour tous ses copains cette merveilleuse collection de pure nostalgie.

3 comentários:

furyanimal disse...

para completar o fecho de ouro só faltam os Hervy Vilard e o Alan Barriere

wonderboy disse...

Thanks, that was soo nice!
(I do take it personally...)
I didn't even know such an album exists.
Much love. Any requests?
wonderboy.

marciocomandrade disse...

muito bom, mas bom mesmo.Albuns rarissimos e muito bem selecionados.Visito todo o dia.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...