sexta-feira, 16 de setembro de 2016

Bébé Johnny


Édition Originale: LP PATHE AT 1133 
(FRANCE, 1962)



Le divorce est consommé entre Dick Rivers et ses anciens acolytes, Les Chats Sauvages, à Nantes, pendant la tournée d’été 1962. Jean-Paul Guiter, son directeur artistique, le rappel pour s’occuper de sa nouvelle carrière solo et de l’enregistrement d’un premier super 45 tours avec grand orchestre. C’est Martial Solal, célèbre jazzman et co-compositeur du fameux “Twist A Saint-Tropez” qui dirigera ses premiers pas en solitaire. Parfaitement équilibré entre deux chansons originales et deux adaptations, le disque, qui sort en octobre 1962, soit un mois avant celui des Chats Sauvages nouvelle formule, obtient un succès immédiat et permet à Dick Rivers de passer en vedette au théâtre de l’Etoile le même mois, accompagné de son nouveau groupe anglais. les Krewkats et précédant en ce lieu l’une de ses idoles, Gene Vincent ! Sur la pochette, Dick apparaît fort élégant, cravate et pochette assorties. “Baby John” est un original écrit sur mesure pour lui par Jean-Pierre Bourtayre et Pierre Saka au climat country & western avec harmonica et violons traités façon fiddle au pays des Cajuns de Louisiane. La voix de Dick est très à l’aise dans cette ambiance. “Voulez-vous Danser”, adapté de “Do You Want To Dance” de Bobby Freeman. est dans un style rock-twist qui rappelle étrangement les Chats Sauvages et l’inspiration est beaucoup plus proche de la version de Cliff Richard que de l’original.


"On a Juste L’âge". création de Claude Carrêre et André Salvet et pour la jeune et débutante Annie Chancel, alias Sheila, est un joli slow tendre au texte aujourd’hui quelque peu naïf mais plein de charme et de fraîcheur. Enfin, dernier titre de ce 45 tours prometteur. “Je Rentre Tout Seul”, une reprise d’Helen Shapiro "Little Miss Lonely” souligne la direction désormais choisie par Dick et son équipe vers les arrangements plus sophistiqués à la manière de Cliff Richard outre Manche. Tout s’enchaîne três vite en ce début des années 60 et fait graver dans la foulée à Dick Rivers. Son premier album tours 25 cm dont la pochette (communément appelée "les pieds au mur") signée André Nisak. présente l’artiste tiré à quatre épingles. Constat immédiat cet album comme le 45 tours qui le précède est composé pour moitié de chansons originales et pour moitié de reprises anglo-américaines, les titres les plus rock étant joués par les Krewkats, les autres orchestrés de main de maître par Martial Solal. 


“Je Suis Bien”, écrit par Pierre Saka et Jack Arel, est une ballade touchante où Marie-France, alors fiancée à Dick, lui apporte la réplique, preuve par sillons interposés qu’ils filent le parfait amour. Nancy Holloway avait aussi inscrit cette oeuvre à son répertoire. “Cours Mon Coeur” est une brillante adaptation de “Night Rider” d’Elvis Presley (composé par Mort Shuman) et que Billy Bridge enregistre également à l’époque. Les paroles sont de Guy Bertret et Roger Desbois, deux auteurs habitués au répertoire du King. “Bien Trop Court”, version française de ‘Life’s Too Short” des Lafayettes est une chanson difficile que Dick maîtrise avec brio. “L’Amour De Ma Vie” dont le titre original non crédité alors est “Save Your Lovin’ For Me” de Brenda Lee, est un rock-médium très plaisant dont l’auteur français est encore une fois Pierre Saka. "Au Coeur De La Nuit" est un autre excellent rock adapté de “A Picture 0f You” du trop méconnu Joe Brown. pionnier du rock’n’roll anglais. et que chanteront aussi les Kahn Twins et beaucoup plus tard Tom Jones! Jacques Plante est l’auteur des paroles de ce titre de bravoure où la voix de Dick, plus grave qu’à l’accoutumée. fait merveille.


"Tout A Changé" (dans un premier temps intitulé "Avant Le Rock"). du tandem Bourtayre/Saka. est un rock encore plus énergique. “Lydia”, toujours de Bourtayre/Saka, est une mélodie certes simpliste mais diablement efficace dans les sur­boums 60’s ! On en revient aux classiques revisités avec “Down The Line” de Roy Orbison. un standard interprété par Cliff Richard, Jerry Lee Lewis, Ricky Nelson, Marty Wilde et bien d’autres. Marc Lanjean crée les paroles de ce “Adresse-Toi Ailleurs” qui se veulent “dans le coup” mais qui sont un tantinet machos et ne correspondent pas réellement à l’élégance raffinée qu’affiche le chanteur sur ses pochettes de disques. Le rythme est toutefois d’enfer. “La Fille Qu’On A Tant Aimée” est l’une des meilleures chansons que Dick Rivers ait enregistrée en cette période, ses auteurs-compositeurs sont Michel Cassez et Gérard Gustin, déjà créateurs de “Toi, Tu Es Bath Pour Moi” et “Judy, Rappelle-Toi” pour les Chats Sauvages (Michel Cassez dit “Gaston” a longtemps joué du saxophone pour Claude François avant de rejoindre les Compagnons de la Chanson). Ce titre est vraiment bon, la mélodie au tempo légèrement country accroche, le texte humoristique est savoureux et parfaitement adapté à son époque. “La Fille Qu’On A Tant Aimée” sera d’ailleurs fort bien classée au hit-parade de “Salut Les Copains” tout comme “Baby John”, "Au Coeur De La Nuit” et "L’Amour De Ma Vie” (Duvalex et Christian Salset)

1 comentário:

Bigo disse...

Many thanks for this !

Note:

Two Krew Kats members will be later in an another legendary group, The Shadows:

Drummmer Brian Bennet (as replacement of Tony Meehan)

Bass guitar player Brian 'Liquorice' Locking (as replacement of Jet Harris)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...